Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Cinéma ciné ma ci né ma tcha...

The Artist 2011 photos
20282580-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx
aff 8410367180108-copie-1
Anna-Karenine-affiche1.jpg
les miserables
affiche-Happiness-Therapy-Silver-Linings-Playbook-2012-1.jpg
1009614_fr_flight_1359390886577.jpg
le-hobbit-un-voyage-inattendu-photo-5093bfa4b5ac9.jpg
revolver-comme-des-freres-b-o-f.jpg
affiche-Des-Hommes-sans-loi.jpg
affiche-DE-LAUTRE-COTE-DU-PERIPH-.jpg
20288382-r 160 240-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx
82256-twilight-5-en-avant-premiere-au-grand-rex.jpg
0001863518_500.jpg
swarovski-skyfall_480.jpg
ACH003082477.1347051004.580x580.jpg
Dans-la-maison-affiche.jpg
TBLbanner2PPP-631x250.jpg
3333973175169
ce-que-le-jour-doit-a-la-nuit.jpg
expendables-2-unite-speciale.jpg
john-carter-film
7745378545_la-dame-en-noir.jpg
7744053376 albert-nobbs
young-adult-charlize-theron-affiche.jpg
ma premiere fois
anonymous-affiche-300x399
The Iron Lady poster 001
SUICIDES-AFFICHE_1000x1500.jpg

Recherche

Bonheurs de lire

livraddict.jpg
Bibliotheque
librairie dialogues logo
photointerieure

Archives

LA La la ....

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 16:33

lequattrovoltedvd-recto2-site.jpg

J'ai vu le film de Michelangelo Flammartino « Le Quattro volte » qui vient de sortir en Dvd le 5 février 2013 et est distribué par  Potemkine. C'est un film qui ne peut laisser indifférent tant il est éloigné de ce que l'on peut voir en salles actuellement .

Ce film est un réel objet non identifié dans le paysage audio visuel mais en tant que spectateur nous nous retrouvons probablement tout comme les premiers observateurs face aux œuvres des Impressionnistes il y a près d'un siècle et demi pendant leur première exposition de 1874!

Dès les premières images et les premiers sons , car le bruit tout comme le cadrage ont une très forte importance dans ce film, on a l'impression d'être projeté dans une autre dimension où le temps n'aurait que peu de prises sur le monde qu'il nous est amené de découvrir !

Le cadrage est réalisé avec une grande réflexion préalable , le spectateur se retrouve à la place du réalisateur comme un peintre qui poserait son chevalet et prendrait le temps d'observer et de retranscrire ce qu'il voit sous ses yeux.

Les clochettes qui résonnent, la poussière qui s'envole, les portes qui grincent, le papier qu'on froisse , les bruits des animaux sont les seuls dialogues du film et c'est ce qui lui confère son attrait , son particularisme voire sa poésie.

Le réalisateur met en scène son film dans un tempo presque irréel très éloigné du monde sans respiration que nous connaissons actuellement , et il n'oublie pas l'humour voire une certaine forme de burlesque à la Jacques Tati notamment pendant un plan séquence du film .

0.jpg

Avec ce film on s'éloigne à pas de géant du quotidien d'une société d'hyper consommation, on est dans un autre temps . Certaines personnes pourront être pris vraiment au dépourvu et certaines ne parviendront pas à se poser au rythme du film ; mais pour ceux qui en seront capables , ils entreront dans une forme de méditation , avec un rythme cardiaque qui ralenti , un peu comme quand on écoute une musique Zen.

J'ai particulier adoré le plan séquence avec les chèvres , le camion et le chien ; mais aussi les séances autour des chèvres , que l'on découvre si proches de nos animaux domestiques avec chacune des caractères si personnels !

Le-Quattro-Volte.jpg

J'ai apprécié ce film qui est pour moi davantage une suite de 4 courts métrages avec chaque fois un sujet différent tout en étant également un peu lié entre eux , ne serait ce que par les protagonistes que l'on retrouve en partie ou par les lieux filmés . Je serai beaucoup plus réservée sur le dernier film sur la fabrication du charbon qui dure ¼ h et qui m'a un peu ennuyé car le réalisateur nous montre là des pratiques ancestrales très intéressantes mais qui auraient, pour cette partie de film, nécessité des dialogues à ce moment là du film ...il s'éloigne à mon avis dans cette partie du film de la part d'humanité de son film, il se dirige trop vers le documentaire.

le-quattro-volte-1.jpeg

C'est vraiment une œuvre singulière que j'ai eu la chance de découvrir grâce à ce réalisateur Italien complètement atypique et grâce aussi à Cinetrafic . Michelangelo Frammartino a voulu nous montrer comment dans une partie du monde et probablement comme dans d'autres milliers d'endroits à travers le monde,le quotidien et la vie plus largement avaient un rythme lent et immuable grâce à sa population , à ses traditions et son cadre de vie .Il a choisi ici de fixer son film dans les montagnes de Calabre italiennes et à travers notamment les yeux d'un berger , de nous montrer cette vie en marge mais en même temps encore bien présente au 21ème siècle.

On a découvert ici autre chose qu'un simple film mais un nouvel âge, une œuvre hors du temps , hors des codes cinématographiques, un film plus proche d'une poésie filmée et que l'on peut « relire » parfois pour se reconnecter avec un monde oublié et reprendre une bonne respiration. Et si on se laisse aller à regarder ce film, qu'on lâche prise alors on arrive à ce que le réalisateur souhaite : « La liberté de perdre le contrôle » .

   photo-Le-Quattro-Volte-2009-6.jpg

Je vous invite à vous procurer ce film qui doit se trouver dans toute bonne cinémathèque de cinéphile et qui ici est distribué par Potemkine qui propose un superbe coffret pour présenter ce film avec un dvd supplémentaire pour les bonus .Vous pouvez aussi découvrir d'autres films sur Cinétrafic dans des catégories aussi diverses et variées que Films 2012 ainsi que Les meilleurs films .

 Le_quattro_volte_quad_vs5.jpg

 

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 14:56

3333973175169.jpg

Dès les premières minutes, le ton est donné avec une note de début de film qui indique que le film est dédicacé au dictateur de Corée du Nord récemment décédé, la satire politique c'est ici l'angle humoristique choisi par le réalisateur Larry Charles . Dès le générique, l'humour est présent , la mise en place , la présentation des personnages est réalisée avec humour ...c'est bien écrit ..le film a un cadre solide et il est sans temps mort . On sent que cela sera un film rythmé et cela sera en effet le cas !

Bien entendu ce n'est pas toujours un humour très fin, mais cet humour est un humour généreux , qui permet à toute la famille d'apprécier ce film . Les ados adorent et les parents rient beaucoup également même si certaines scènes sont parfois limites avec un humour parfois lourdement en dessous de la ceinture , mais heureusement ce n'est pas l'ensemble du film . Mais c'est aussi ce qui fait l'ADN de ce film , même si parfois les blagues peuvent paraître grosses, on sent que c'est très bien écrit et très réfléchi tout de même par les auteurs (Sacha Baron Cohen en tête ) et le réalisateur , et du coup l'ensemble n'est pas lourd . Bon évidemment on pourrait aussi raler un peu sur l'image des femmes dans ce film , elles ne sont pas vraiment mises en valeur mais bon chacun en prend un peu pour son grade aussi dans ce film , on ne se prend pas au sérieux tout en faisant un travail sérieux pour amuser le plus grand nombre ; donc on pardonne à Larry Charles et à Sacha Baron Cohen d'aller parfois un peu loin!

Franchement  je m'attendais à un film qui allait juste me faire sourire mais au final , le film est hilarant sur près de ses 80 minutes , nous avons tous beaucoup ri ...et par ces temps tristounet , cela fait le plus grand BIEN !!

C'est donc un très bon investissement pour votre bonne humeur que vous pouvez trouver dès à présent  ,distribué par Paramount, dans toutes les bonnes boutiques ou sur les sites marchands en ligne .

Merci à Cinétrafic pour cette découverte pleine de peps et de joie et découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans des catégories aussi variées que Film 2012 ou Nouveau film.


Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:15

 

 3D_FOUR_BD_DISPARUE02.jpg

Ce film sorti en 2012 et réalisé par Heitor Dhalia entre immédiatement dans le vif du sujet . On est très vite plongé dans l'ambiance entière et absolue du thriller grâce au ton général du film mais aussi à sa couleur qui vont donner du souffle (glacial) et un rythme soutenu à l'histoire.

En effet, dès le début on est frappé par la qualité de la photographie choisie pour ce film qui ne semblait au départ qu'un thriller de plus . L'ambiance générale est donnée grâce à des couleurs froides, des bleus gris , et lorsque la lumière est chaude traverse la pellicule , elle est uniquement artificielle. Je dois dire que dès le début ce choix de la qualité dans l'image m'a séduit , je me suis dit qu'un certain soin avait été pris afin que le spectateur s'identifie très vite aux sentiments de l'héroïne principale via ce choix d'une ambiance glaciale mais aussi par un cadrage très approprié (gros plan, plan de dos très proche comme un frisson qui touche les protagonistes).

Le choix également du temps de l'histoire qui a lieu bien après le traumatisme qu'a subi le personnage principale est original . Grâce à quelques flashs qui occupent les pensées de la jeune femme on comprend très vite ce qui semble lui être arrivé mais la suite évidemment je ne vais la raconter ici car c'est l'intérêt du film . En effet si certaines scènes ou certaines situations en présence de la police nous semblent curieuses par la suite, elles se justifient et s'expliquent au fil de l'histoire.

J'ai particulièrement aimé le jeu de Amanda Seyfried qui a obtenu ici un rôle principal qu'elle maitrise de bout en bout . Chaque acteur s’investit de toute façon complétement et on s'interroge sur l'implication de chaque second rôle en se demandant qu'elle est sa place dans toute cette énigme !

Je précise que j'ai vu ce film en Vostf et qu'évidemment il faut le regarder ainsi pour apprécier réellement le jeu des acteurs et le son choisi par les équipes techniques.

Le film se déroule en grande partie de nuit , ce qui lui donne une ampleur plus grande à générer le frisson , et les prises de vue dans la journée sont alertes ou permettent des scènes qui sont plus dans l'action .

J'ai beaucoup aimé la tension quasi permanente du film, un film comme celui ci en salle devait bien rendre mais il vient de sortir en DVD et BluRay chez Metropolitan FilmExport depuis le 25 septembre dernier , et grâce à un bon son home cinéma et dans l'obscurité chez soi , c'est une bonne soirée de thriller qui vous attend !

 

Je tiens à remercier le site Cinétrafic qui m'a permis de visionner ce film et de ce fait à agréablement achever mon week end ;-))

 

 


 

 

 

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 21:34

IDENTITE-SECRETE_DVD-2D.jpg

Il y  a quelques mois , je voulais voir en famille « Identité Secrète » mais les calendriers de chacun ne nous avaient pas permis de nous retrouver tous pour ce moment cinématographique. Ce rendez vous manqué a pu enfin être réparé ce week end grâce au distributeur  Metropolitan Filmexport   et à Cinétrafic , qui nous ont permis de voir confortablement ce film en famille (adultes et adolescents).
Nous avons tous choisi de voir ce film en VOSTF car les options dvd le permettaient évidemment et que nous préférons tous sans exception , regarder un film dans sa version originale afin d'être au plus près des acteurs et de l'histoire.


Le film commence comme un film pour ados avec des adolescents qui profitent des fêtes et amusements en tous genres. Très vite le jeune héros, Nathan Harper, est ramené avec fermeté par son père(Jason Isaacs très charismatique) -la teneur de l'échange peut surprendre , on comprendra plus tard pourquoi il prend ses proportions- au vue de son comportement excessif et subversif.
Le quotidien semble reprendre le dessus , sur cette famille (où Maria Bello campe une mère aux multiples visages, très caméléon , elle est parfaite dans chaque registre) qui semble finalement ordinaire mais un travail de recherche pour le lycée va déclencher un vrai bouleversement et lancer l'intrigue.

 

 

Le ton n'est pas édulcoré dans les actions , dans les poursuites mais par contre les scènes autour de Taylor Lautner et de Lily collins manquent de maturité et auraient du être davantage coupées au montage car elles ne servent pas l'intrigue et ralentissent le film . Ce temps aurait du être utilisé pour donner davantage de consistance à des personnages secondaires intéressants et tenus par de grands comédiens tels que Sigourney Weaver ou Alfred Molina . Je pense aussi que c'est une erreur d'avoir donné une place de Lycéen à Taylor Lautner pourquoi ne l'avoir pas placé plutot dans un rôle d'étudiant par exemple , cela aurait été plus judicieux … Sur le plan de  l'action et de l'intrigue , le film est de bonne qualité mais le jeune comédien aurait besoin de plus de souplesse dans son jeu de comédien comme il l'a physiquement ...peut-être que ses épaules sont finalement un peu jeunes pour porter un film sur son seul nom...il lui manque peut être un peu d'expérience de vie pour que cela se sente davantage dans ses expressions ; la jeune actrice qui l'accompagne semble elle finalement plus expérimentée en matière de comédie ! Les scènes de combats sont très bien menées notamment grâce aux aptitudes physique de TAylor Lautner, qui tient un peu là la place d'un Jason Bourne adolescent ou d'un autre genre d'Alex Rider.

Au final , un bon film d'action assez rythmé qui peut être vu en famille avec des adolescents à partir de 11/12 ans afin de passer une soirée animée dès demain car ce film sera dans tous bacs à partir du 1er février !

 Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie Film d’action et la catégorie Film 2011.


Repost 0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 07:38

silent_hill.jpg

J'avais enregistré ce film de Christopher Gans car ce titre me rappelait quelque chose de familier. En fait je pense que cela me rappelait en réalité une simple jacquette de jeu vidéo (créé par Konami) auquel je n'avais jamais joué mais que j'avais déjà aperçu une paire de fois. C'est vrai que c'était loin de Luigi Mansion , un jeu sur game cube très amusant dans une maison hantée certes mais mignon comme tout , rien à voir donc avec ce film. Celui ci évoque une ville maudite Silent Hill, interdit au moins de 16 ans sur petit écran(!) ,et, pour seulement le regarder il allait me falloir un peu de courage pour ne pas courir de toutes mes forces loin de ce film plutôt noir et terrifiant !!
Allez le courage (enfin il ne faut pas exagérer , ce n'est qu'un film) c'est fait , la mise en lecture aussi ...la tension est presque à son comble ….très vite le film entre si l'on peut dire dans le vif du sujet ….pas de temps mort ...pas de fioritures...une couleur noire entrelacée de gris domine l'espace ...doublée d'une pluie de cendres....le cauchemar peut commencer;-))
Quelques pauses dans la « vraie » vie avec des scènes avec quelques personnages subsidiaires et un décor qui reprend des couleurs mais juste le temps d'une respiration et on repart dans le « feu » de cendres. Un film étouffant où on est comme Sharon (jodelle Ferland)au début de l'histoire un peu somnambule en espérant se réveiller très vite de ce cauchemar.  Le cauchemar va se prolonger pendant plus de 2 heures pour notre plus grand « plaisir » (on est un peu maso!!LOL)  avec images qui font frémir grâce notamment à une belle combinaison de cadrages astucieux, de comédiens parfaits chacun dans leurs rôles et évidemment à une bonne dose d'effets spéciaux !
Pour les amateurs de films d'horreur et pour les autres ...les plus téméraires , bons frissons !!   

silent-hill-2.jpg

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 14:36

not-forgotten-jouerconcours.jpg

 

Simon baker , ici dans « Not forgotten » se place dans la peau d'un personnage plus complexe qu'il ne paraît dans les premiers temps , un être plus froid bien loin de l'image de notre très cher Mentalist ...on ne le regardera plus jamais de la même façon avec nos petits yeux attendris après le visionnage de ce film .

Une atmosphère lourde, un malaise constant , il faut avoir le cœur bien accroché ..quelques scènes sont peu supportables pour nous citadins et peu familiers de l'univers d'un Mexique traditionnel . Et il faut entrer dans cet univers bien particulier des pratiques occultes d'un certain Mexique; en tout cas une version, une vue très tranchée du Mexique avec toutes ses superstitions, ses croyances.

 

2009_not_forgotten_013.jpg

 

 

Le scénario manque toutefois de cohérence alors qu'il avait une touche d'originalité au départ. Et même si en effet on y trouve des rebondissements au fil du thriller tout cela reste un peu flou ; il manque quelque chose , un liant dans le déroulement des événements et peut-être un peu plus de moyens dans la production pour que l'on croit davantage à l'histoire.

L'idée de base est très intéressante et l'intrigue aurait pu être plus vraisemblable si la réalisation avait été plus maitrisée et si on avait donné plus de profondeur aux caractères de chacun des personnages plutôt qu'à vouloir amener de la complexité au traitement du scénario. On dirait parfois que le réalisateur travaille à vue, au fur et à mesure .

 

2009_not_forgotten_011.jpg

 

Sinon il est à noter que Simon Baker, malgré la faiblesse du scénario , y est très crédible ; une chose est certaine , c'est qu'il ne faut pas regarder ce film en français mais passer absolument à la VOSTF , car à ce moment là les qualités qui s'y trouvent sont plus palpables.

Simon Baker est l'atout majeur de ce film car il y campe un personnage où il peut démontrer les différentes facettes de son talent de comédien. Rien que pour cette raison , cela vaut la peine d'aller jeter un coup d'œil à ce film somme toute correct pour regarder le bon travail d'acteur de Simon Baker et aussi d'y retrouver avec plaisir (pour un petit rôle ) Claire Forlani que j'avais beaucoup aimé dans « Rencontre avec Joe Black » .

 

Je remercie infiniment Cinétrafic de m'avoir permis d'assouvir ma curiosité concernant ce film avec Simon Baker , ainsi que l'éditeur Zylo de distribuer ce film en France et de nous offrir Simon Baker dans nos lecteurs ;-))

Repost 0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 18:06

       On retrouve dans Dernier Recours de Walter Hill , l'acteur Bruce willis dans un western fait sur mesure pour lui et se déroulant environ dans les années 20.

 

dernier-recours-1996-tou-01-m.jpg

 

Il devient donc, sous les traits d'un certain John Smith, un héros chevaleresque qui joue ici un triple jeu dans une ville fantôme nommée Jéricho. Une ville aux mains de deux « gangs » rivaux celui de Strozzy et celui de Doyle . Ces anciens gangs , tous habillés en costumes 3 pièces et cravatés , mais bien en accord avec cette époque lointaine de la prohibition .

 

dernier-recours-1996-01-g.jpg

 

Ce « mercenaire » solitaire et mystérieux s'arme d'une cuirasse psychologique , de pistolets et aussi d'un plan très travaillé et sournois afin de tenter de venir à bout habilement des voyous qui se sont emparés de la ville . Il ne semble qu'avoir un seul grand défaut : une certaine empathie pour les âmes féminines et l'âme d'un véritable héros. Est ce que ses bons sentiments souvent très éloignés d'un homme de main vont ils lui être fatals ?

 

 

dernier-recours-1996-06-g.jpg

 

Ce film est un western où les chevaux ont été remplacés par des tractions mais le rythme est bien celui des anciens westerns , du moins dans la première partie, un nécessaire rythme lent lié intimement au récit conté par le personnage principal (avec la force de la voix Off de B.Willis) mais aussi pesant comme la chaleur de ce Texas en ces jours de la prohibition . Le rythme du récit s'accélère très souvent avec la densité des rafales des pistolets qui secouent à une vitesse régulière le film, la violence n'y est pas étrangère mais impensable d'en être exclue sous ses rafales .

Un film très masculin ,90% de testostérone , qui évoque parfois un jeu vidéo noir qui se déroulerait à l'époque de la prohibition,, les fusillades très efficaces en étant le noyau.

 

03C003C000787134-photo-affiche-dernier-recours.jpg

 

Il faut se laisser séduire par ce film atypique qui n'est pas dans les standards des grosses productions américaines et qui a son charme . On peut y noter aussi la présence de Christophe Walken, de Bruce Dern et de nombreux seconds rôles assez impliqués et intéressants.

Comme Joe , un personnage qui aura son importance au fil du scénario , on a envie de connaître la fin de l'histoire . On se laisse en effet porter par le soleil qui rase le flanc des maisons abandonnées par le vent qui siffle et transporte la poussière dans les rues vides et à l'ombre des chapeaux des hommes et des bandits de Jéricho.

 

DERNIER-RECOURS-LAST-MAN-STANDING-1996_reference.jpg

 

 

Merci à Cinétrafic et l'éditeur de ce Dvd : Metropolitan pour ce partenariat ;je précise que j'ai regardé ce film en VOSTF même si la version française est cette fois de très bonne qualité notamment grâce à la voix française en or de Bruce willis .Ce dvd est disponible depuis début Mars chez tous les bons distributeurs .

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 10:56

 

 
Renaissance d'un champion est une histoire basée sur un article paru dans Los Angeles Times et écrit par Erik Kernan.

aff_18851000549.jpg

L'histoire évoque ce moment clé où ce journaliste sportif- Erik Kernan, en quête de reconnaissance et souhaitant intégrer un magazine prestigieux, a l'idée d'écrire l'histoire de Bob Satterfield -un ancien champion de boxe qui s'est retrouvé dans la rue.

L'idée de départ du film peut sembler mince mais en réalité elle va permettre de montrer de nombreuses palettes tant au point de vue du scénario que du jeu des acteurs et donner du contraste à chaque personnage. Cela va nous permettre de découvrir les coulisses de la Boxe mais aussi de l'univers journalistique.

 

On peut d'ailleurs découvrir dans ce film le jeune acteur : Josh Hartnett josh_hartnett_thor.jpg , il est marié ici à Kathryn Morris cold-case-photo.jpg, bien connue pour son rôle dans Cold Case. On a aussi le grand plaisir d'admirer le travail remarquable d'acteur de Samuel L Jackson photo_1235685772693-1-0_w350.jpg dans la peau d'un ancien boxeur vieillissant , parfois sénile et donc ici en SDF criant de vérité .

Ce film retrace la rencontre entre ce journaliste et ce boxeur ; et ce qu'ils vont s'apporter mutuellement . La psychologie des personnages n'est pas marquée à grands traits mais on la cerne petit à petit, c'est ce qui fait le charme du film.

On est dans le vrai et on mène l'enquête auprès du journaliste au sujet de ce sportif d'un autre temps.

On s'attache à ce boxeur , à travers des come back , ses anecdotes, et même ses amnésies; ainsi qu'au journaliste aux traits non lissés et que Josh Hartnett incarne parfaitement tout en nuance .

 

Ne cherchez pas dans ce film les grands combats de boxes (quelques uns mais ce n'est finalement pas le sujet central), ni une fable romancée à grand renfort de violons mais réellement un moment de pur émotion où on prend le temps de s'intéresser à cet homme au coin de la rue !

Le film , son réalisateur Rob Lurie ,l'a voulu sans esbroufe , mais sans qu'à aucun moment on ne s'ennuie . C'est aussi une réflexion sur le travail d'information actuel des journalistes « Est ce que le public veut être informé ou est ce qu'il veut la vérité ?? ».

Un film bien écrit , très bien interprété, un ton juste , une émotion non feinte .

J'ai été vraiment très très agréablement surprise par ce film , qui n'est pas sorti en salle en France (quel drôle de choix parfois dans les salles !!!) mais qui sort ce jour en dvd grâce au distributeur Metropolitan, et que je vous conseille vivement (à regarder en VOstf , le ton y est beaucoup plus juste !). 

 

J'ai eu la chance de faire cette belle découverte cinématographique grâce à Cinétrafic que je vous incite à visiter !


 

 

 

Repost 0

Mes délices préférés :

En cours de dégustation:

cet-instant-la-douglas-kennedy-9782266227384-copie-1.gif

Toi.jpg

l apothicaire 171011 

Déjà dévorés et délicieux !

Ne surtout pas passer à côté !!:

 9782081249141.jpg

2845635567.08.LZZZZZZZ.jpg

    apokalypse.jpg

lieux histoire

Richard-Wiseman-chance-copie-1.jpg

  9782081283749.jpg

dieu est un pote à moi

duong.jpg

une-place-a-prendre.jpg

rosa candida

le-voisin.jpg

rouge-majeur.jpg

pdbc-cyril-massarotto-petite-fille-aimait-lum-L-FjuYph.jpg

Nono-Dessine-moi-la-philo-220x300.png

Bied-Charreton-Solange.jpg

presse_pompei_couv.jpg

la-confrerie-de-la-dague-noire--tome-1---l-amant-tenebreux-.jpg

il-faut-laisser-les-cactus-dans-le-placard.jpg

les prétendantsJ'arrête de lutter avec mon corpsles-souvenirs-foenkinos.jpg

 cendres_froides.jpg  plaisirsister.jpg

 

  Loisirs-livre-En-avant-route_galerie_principal.jpg

etats-unis-hotel-souvenirs-doux-amers-best-se-L-I6N3oB

le-secret-de-crickley-hall.jpg 

l'album de milo

 zoe shepard absolument débordée

000859112.jpg

sinceres condoleances

9782070132300FS

LeBonLarron

l'art de naviguer ok

 la peine du menuisier

taxi

Le-lievre-de-Vatanen 3

000577031  

 book cover mod10 petite philosophie du matin 365 pensees

Cest-une-chose-étrange-à-la-fin-que-le-monde-de-Jean-dOrm

la trahison de thomas spencer

Les-heures-souterraines

9782362310027

1100876-gf

les coeurs fêlés

Mes auteurs favoris


Denis Labayle
Valentin Musso
Henri Loevenbruck
Douglas Kennedy
Harlan Coben
Jonathan Tropper
Nikki Gemmell
 Alix de Saint André
 Alain-Fournier
Jay McInerney
Andrew Wilson
Becca Fitzpatrick
Anna Gavalda
Martin Winckler
Cristina Rodriguez
James Herbert
Jean-Christian Petitfils
Jamie Ford
Alain Corbin
David Foenkinos
André Maurois
Arnaldur Indridason
Annabel Dilke
Katherine Pancol
Guillaume Musso
Harlan Coben
Gayle Forman

Toutes mes lectures passées :


et "chroniquées" sur  ce blog !

51GPdvrB0pL. SL500

1201191 livre luxomania confidences vendeuse univers secret

le-roman-de-yocandra-465882-250-400

trouble

Claire Castillon Les Bulles m

BRAMLY pastel-e1309171829391

la route d'émeraude
une eau froide comme la pierre
9782753805705FS arton4630-2c6a5 cathedrales-du-vide-loevenbruck ce que j'ai vu les enfants de stallinesortilègeun endroit où se cacher
C’est-ici-que-l’on-se-quitte-186x300 comme elle vientCosmetique-de-l-ennemi-covers courbaturescouv33884189carte du temps

couv71764568 hush-hush le livre de la médidation et de la viecouv ecrire-200x300

les voleurs de cygnes

démonen route pour l'avenir fée du logis la tour noirekabbaliste de praguela langue du mensongeLa délicatesse

 surhumain

Oscar-Pill-revelation-des-medicus-couverture-eli-anderson

peter max

le-cercle-litteraire

LES-JUMELLES-DE-HIGHGATE

6a00d8341c734253ef0120a6e0dcca970b

 le troisième angele fou de l'autre9782100547685FS

 755866

ETC....