Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Cinéma ciné ma ci né ma tcha...

The Artist 2011 photos
20282580-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx
aff 8410367180108-copie-1
Anna-Karenine-affiche1.jpg
les miserables
affiche-Happiness-Therapy-Silver-Linings-Playbook-2012-1.jpg
1009614_fr_flight_1359390886577.jpg
le-hobbit-un-voyage-inattendu-photo-5093bfa4b5ac9.jpg
revolver-comme-des-freres-b-o-f.jpg
affiche-Des-Hommes-sans-loi.jpg
affiche-DE-LAUTRE-COTE-DU-PERIPH-.jpg
20288382-r 160 240-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx
82256-twilight-5-en-avant-premiere-au-grand-rex.jpg
0001863518_500.jpg
swarovski-skyfall_480.jpg
ACH003082477.1347051004.580x580.jpg
Dans-la-maison-affiche.jpg
TBLbanner2PPP-631x250.jpg
3333973175169
ce-que-le-jour-doit-a-la-nuit.jpg
expendables-2-unite-speciale.jpg
john-carter-film
7745378545_la-dame-en-noir.jpg
7744053376 albert-nobbs
young-adult-charlize-theron-affiche.jpg
ma premiere fois
anonymous-affiche-300x399
The Iron Lady poster 001
SUICIDES-AFFICHE_1000x1500.jpg

Recherche

Bonheurs de lire

livraddict.jpg
Bibliotheque
librairie dialogues logo
photointerieure

Archives

LA La la ....

23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 22:45

19723261-59907567c.jpg

 

 

 

 

Nous avons pu découvrir le film "Omar m'a tuer" en avant première ce soir. En regardant la bande annonce , je m'attendais à un film d'assez bonne qualité mais en réalité ce fut  beaucoup plus qu'un bon film c'est un filmvéritablement bouleversant .

Bouleversant dans son propos face à l'injustice qu'a subi Omar Radad et sa famille et bouleversant par la qualité du regard porté sur ces personnes, sur leur humanité , sur leur détresse face à l'impuissance de la machine judiciaire qui va les broyer .

 

 

 

Ce film m'a permis de découvrir cette histoire terrible dont je ne connaissais finalement que les gros titres parus dans les journaux; une justice aveugle, complétement innefficace et arbitraire . Ce film montre comment les droits de l'homme , les droits d'Omar Raddad ont été bafoués , et amène à s'interroger sur la Justice et sur la manière dont sont réalisées les enquêtes criminelles .

Cette affaire a débuté au début des années 90, j'ose espérer que cette expérience terrible a pû faire réagir quelques justiciables et qu'ils en ont tiré des leçons ...sinon cela serait très inquiétant pour le système judiciaire français , qui ces jours derniers, se permet de faire la morale à la justice américaine .

Le film est également un concentré d'émotions ; 3 passages  m'ont véritablement émus profondément par exemple, la discussion entre Omar Raddad et son père lors d'une visite en prison.

Ce film touche au coeur et le soulève tant l'injustice crève l'écran tout comme des acteurs comme Podalydes(une merveille d'acteur ) qui joue le rôle de l'écrivain qui fera probablement la première véritable enquête sur l'affaire et évidemment SAmi Bouajila incarnant Omar Raddad avec une grande justesse.

 

Un film qu'il faut découvrir dès sa sortie en salle (le 22 juin prochain) , afin d'ouvrir grand les yeux sur le monde qui nous entoure , ses travers, ses injustices criantes mais aussi la beauté des vraies relations humaines et remercier ici Roschdy Zem de s'être penché avec courage sur le destin d'un homme , un simple jardinier - simplement heureux- dont on a brisé ou du moins marqué à vie.

Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 14:25

une-eau-froide-comme-la-pierre-copie-1.jpg

 

 

             Pour ce livre c'est tout d'abord sa couverture qui m'a attirée, puis évidemment son résumé qui m'a convaincu de débuter cette histoire. Au fur et à mesure de la lecture , j'ai réellement perçu une formidable adéquation entre la photographie présentée et le livre ; le travail d'illustration est donc parfaite sur cet ouvrage. Cette illustration met bien l'accent sur l'ambiance générale du livre , que je ne pourrais pas réellement qualifier de policier mais plutôt de roman noir ...ou gris si l'on peut dire . J'ai eu le sentiment tout au long de la lecture d'être dans un brouillard dense, non pas évidemment parce que le style y serait brouillon (ce n'est pas du tout le cas ici) mais parce qu'on a à chaque page la sensation du froid glacial tout au long de ces berges , de ces canaux.

Le roman ,sans s'étendre sur ces canaux ,ce n'est pas ici le sujet, même si c'est une toile de fond qui donne le ton , s'appuie sur le caractère et sur l'isolement de certains de ces propriétaires de péniches .Ces mariniers et une grande partie de cette communauté vont devoir se croiser et prendre part volontairement ou involontairement à l'enquête autour de la découverte d'un cadavre momifié d'un enfant.

« Elle suivit le chemin de halage qui épousait le coude du canal , vers la gauche, et alors que les bateaux et les maisons de Barbridge disparaissaient derrière elle, Gemma eut l'impression de pénétrer dans un monde différent, secret .Il n'y avait plus rien que la large boucle d'eau , qui sinuait toujours à perte de vue, et le noir filigrane des arbres dénudés sur le ciel gris . »

J'ai réellement apprécié l'ambiance générale et sombre du livre car à chaque page Deborah Crombie tient cette direction , et son style y est très agréable.

"Des murs , des tunnels, des secrets, un silence pareil à un linceul- Gemma n'était pas du tout certaine d'aimer cet endroit ."

Je resterais plus mitigée sur quelques longueurs et surtout sur les traits physiques donnés au personnage qui manquent de clarté ; pour une fois j'ai eu beaucoup de mal à donner des visages aux personnages.

C'est un roman où l'angle de vue de l'enquête change selon le personnage « qui prend la parole » , il faut jongler avec les prénoms mais c'est ce qui est aussi la véritable empreinte personnelle de l'écrivain. En effet cette histoire évoquée sous de multiples angles de vue lui donnent de l'intérêt et évite l'ennui. Le rythme choisit par Deborah Crombie est celui que les péniches doivent suivre tout le long des canaux , pour ma part cela m'a plu mais je pense que cela pourra rebuter certains lecteurs à l'heure d'un zapping incessant mais c'est aussi cette promenade à un rythme nouveau qui m'a intéressée et au son d'Agnés Obel (ce que je conseille) c'était parfait pour ressentir encore davantage l'ambiance du roman et les lieux sombres , sinueux et gris qui sont la toile de celui ci.

 

Merci à Livraddict et à Livre de poche pour la découverte de ce roman de Deborah Crombie

 


Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 17:22

Je suis actuellement plongée dans la lecture de "Une eau froide comme la pierre" de Deborah Crombie et l'ambiance et le sujet du livre s'accorde parfaitement avec une chanson que j'aime énormément tout comme son interprète : Riverside d'Agnès Obel.

Le livre est fort par l'ambiance insufflée et ce rythme est celui envoutant de cette merveilleuse chanson :

 

 
Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 14:48

l'album de milo

 

 

coeur

 

Ce livre je l'exprime au plus vite est un véritable coup de coeur !!

Un livre dont j'ai eu beaucoup de mal à me séparer , ne serait-ce que quelques heures, est pour moi sans nul doute , une vraie réussite et un bonheur pour le lecteur qui ouvre et parcourt de telles pages de qualité.

Je ne connaissais ni l'auteur ni la maison d'édition, deux découvertes complètes donc pour moi.

L'histoire , celle d'une romancière à succès (Octavia Frost) qui se retrouve plongée elle même dans un thriller avec comme principal coupable son propre fils , m'inspirait au premier abord ; au fil de la lecture et très vite cet intérêt s'est transformé en réel enthousiasme !


J'ai adoré le mélange de ce problème familial dont on pressent le drame avec ce nouveau thriller qui s'offre à nous mais aussi et surtout l'exercice de style brillantissime que partage avec nous l'auteur Carolyn Parkhurst par le biais de son personnage et écrivain virtuel -Octavia Frost- mais qui nous semble si réelle. En effet Octavia Frost a décidé de modifier les fins de ses romans précédemment édités , et nous découvrons donc dans « L'album de Milo » la maitrise de l'écrit de Carolyn Parkhurst ; Elle réalise l'exploit de nous plonger dans de multitudes histoires différentes en partageant avec ses lecteurs tous les romans d'Octavia Frost avec leur ancienne fin et leur dernière issue. Ces histoires sont toutes très fortes en émotion et par leur qualité d'écriture , je pense notamment à la « tension » familiale vécue à travers les yeux d'un bébé,dans l'incroyable « Mon seul soleil » ou encore « Tranche d'homme » plus qu'original . Chaque histoire est pourvue d'une grande idée créative. Carolyn Parkhurst est très douée pour emmener ses lecteurs où elle le souhaite et sans un instant les laisser sur le bord du chemin .


Je n'ai qu'une hâte , retrouver rapidement les lignes de Carolyn Parkhurst dans un nouveau roman , suivre à nouveau la route qu'elle souhaitera tracer et surtout j'espère qu'avec ce livre vous aurez autant de plaisir à tourner les pages que j'en ai éprouvé !


Un grand coup de coeur et une belle aventure grâce à Carolyn Parkhurst et à  la Librairie Dialogues  qui m'a permis de lire ce livre et d'avoir pu faire encore une si belle rencontre !

 

coeur

librairie dialogues logophotointerieure

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 15:14

000859112

 

 

J-B Pontalis philosophe, psychanalyste et écrivain , livre ici , un essai sur la notion de violence dans nos sociétés et les faits divers et des crimes qui peuvent en découler . Cet essai prend ici la forme de petits chapitres qui nous racontent chacun une histoire différente et surtout selon un angle de vue nouveau ou qui va s'accorder avec de précédentes conclusions.

Les « faits divers (…) nous font pénétrer dans l'intimité de vies que nous ignorons. Et quand il s'agit de crimes, ce n'est plus un accroc dans le tissu des jours qu'il est question, c'est une entaille comparable à celle que produit une arme tranchante dans la chair. »

« La violence ne cédait pas avec l'instauration de la Loi , des interdits, et des institutions. L'homme criminel a la vie dure »(...) Et puis les prohibitions, les interdits , les prescriptions sont autant d'invites à la transgression. Transgresser, cela peut être une façon d'affirmer sa liberté. »

 

Ce livre fait réfléchir sur cette violence quotidienne , ordinaire ou passionnelle si l'on peut dire . Lorsque l'on voit certains crimes se produire sous nos yeux ou plutôt que l'on entend le soir au journal télévisé , on se dit « quelle folie » « qu'est ce qui a pu lui /leur prendre ? », et pourtant cette violence existe , il suffit ces derniers jours de voir ce qu'il s'est passé de si dramatique dans cette famille Nantaise ; le père de famille a-t-il pu faire preuve de tant de violence et l'avoir prémédité ?... » Cette démesure du crime , l'auteur en fera un chapitre .

 

Ce livre assez court mais très dense en connaissances et références littéraires ou judiciaires permet d'ouvrir les yeux sur des éléments qui étaient assez minces ou flous.

J'ai appris notamment des éléments nouveaux sur la justice en France , en effet je pensais en connaître son fonctionnement mais finalement... non!, car on la confond souvent avec celle de nos amis Américains ! Par ex :« Quant au jury « populaire », il est responsable du verdict, il est souverain, le président ne peut que l'entériner. Certes, on peut dir equ'en France le jury d'assises eset souverain , mais à condition de préciser que participent à ses délibétations le président et ses assesseurs. Ils ne se bornent pas à donner aux jurés , souvent peu avertis des compléxités du droit , les infromations nécessaires. Ils donnent leur avis et votent au même titre que les jurés. Leur influence est donc grande. »

 

J'ai aussi beaucoup aimé le ton humoristique voire sarcastique de certains propos . Le chapitre «Un mot malheureux » donne une illustration de ce ton qui ira jusqu'à s'inscrire dans les notes annexes (!!) avec par exemple l'histoire de Mr Guillotin.

Je me suis sentie très concernée par un passage sur les personnes qui conjurent la venue de « notre propre mort, je les vois chez ceux qui , obstinément , s'attachent (..) à établir des listes de leurs lectures » , de nombreux lecteurs comme moi vont s'en amuser ….heureusement ceci ne nous pousse pas aux crimes mais plutot à ne pas être « l'auteur de son propre effacement » (..) « vouloir retenir la grâce éphémère et fragile d'instants de vie ».

Je reste mitigée sur le chapitre de « l'enfant mort », car je reste en désaccord avec l'auteur avec l'idée de penser que « Tous les enfants ont des pratiques sadiques envers les animaux, prennent plaisir à arracher ailes et pattes des mouches (…) ce qui les met en rage ».La majeure partie des enfants autour de moi n'ont pas eu et n'auront jamais ce genre de pratiques et souvent celles ci sont associées à des personnalités perturbées , futurs sociopathes voire pire à l'âge adulte!!

 

Par contre j'ai aussi beaucoup apprécié ,et je pense que cela va intéresser à nouveau les grands lecteurs de romans ou de livres policiers , la partie sur les livres, car c'est souvent le livre qui va transcrire au delà du simple article dans la presse le faits divers. « Quand je lis un roman, ce qui me captive, ce n'est pas l'habileté du romancier, l'ingéniosité dont il fait preuve, ni même l'art de la composition, c'est la profondeur, la pluralité de sens auxquelles il me donne accès, les voix multiples qu'il me fait entendre. Il ne m'impose rien, il me laisse livre d'inventer à mon tour le livre que lui-même invente au fur et à mesure qu'il écrit sans trop savoir où çà le mènera. (...) »

 

Un livre que je conseille et dans lequel on peut se replonger à loisir et dont chaque référence littéraire est à explorer (nouvelles lectures notamment); un livre que j'ai découvert grâce à  La librairie Dialogues et ce livre vous pouvez donc le trouver notamment dans cette librairie de passionnés ;)

 

librairie-dialogues-logo.jpg

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 15:14

 

J'étais très enthousiaste pour découvrir ce livre dont je trouvais tout d'abord la couverture très séduisante , le sujet portant sur une machine à remonter dans le temps était un atout supplémentaire et les éloges venant du pays natal de l'auteur me donnaient réellement envie de tourner les pages de cet ouvrage .

 

carte-du-temps.jpg


Quelle fut ma joie lorsque j'ai pu recevoir celui ci via Livraddict et en partenariat avec la maison d'édition Robert Laffont ! J'allais enfin pouvoir me faire un avis objectif sur ce livre !

 

Les premières pages m'ont quelque peu désarçonnées . J'ai mis quelques temps à réussir à m'imprégner de l'ambiance mais surtout à suivre les lignes parfois un peu longues (quelques dizaines qui se succèdent par exemple sans pause (sans aucune ponctuation) ou le style trop bavard de l'auteur .Heureusement très rapidement j'ai trouvé le style plus propre , plus alerte et j'ai pu suivre pas à pas Andrew l'un des personnages principal et le premier que nous découvrons véritablement « Andrew avait vécu le bonheur le plus complet et l'agonie la plus atroce, il avait amorti son âme, pour le formuler ainsi, il l'avait explorée dans sa totalité. Et maintenant, commodément allongé sur sa douleur comme un fakir sur sa planche à clous , il semblait attendre il ne savait quoi (... )» . On est véritablement dans les yeux de ce personnage , le rythme de lecture s'accélère car on est curieux de découvrir la suite , on vibre à ses côtés.

Cependant ces moments de pure bonheur d'écriture sont suivis par des moments un peu lents. Pour ma part j'ai eu le sentiment qu'il y avait en effet quelques longueurs ; fait très rare pour moi , j'ai sauté quelques lignes trop descriptives et qui, à mon sens , n'apportait rien à l'oeuvre.

 

J'ai trouvé que ce choix ,de faire une aventure avec trois histoires presque distinctes avec des protagonistes qui ont tous ce point commun de la désespérance ou d'un grand questionnement à un moment de leur vie et qui mettent tout leur espoir dans une machine qui pourrait voyager dans le temps , parfois maladroit. En effet j'ai eu l'impression que l'auteur avait une brillante idée de récit et avait écrit 3 nouvelles différentes avec un sujet commun et avait cherché à les entremêler afin d'en faire un roman .

Ce choix de Félix J Palma peut se justifier car premièrement c'est le choix personnel de l'auteur qui a choisi d'ancrer HG Wells , l'auteur de « La machine à remonter dans le temps » comme point commun . Et surtout on a le sentiment que tout comme ce que Félix J.Palma fait dire à HG Wells en dernière partie de roman , « L'expérience lui avait appris que ce que l'on réussissait sur le papier n'était qu'un pâle reflet de ce qu'on avait imaginé , il avait donc appris à se contenter que ce soit à moitié aussi bon que l'original , à moitié aussi acceptable que ce roman parfait et insaisissable qui lui avait servi de guide et qu'il imaginait en train de respirer avec moquerie derrière chaque livre comme une ombre fantomatique. » . Donc j'ai choisi d'être tolérante et de poursuivre ce roman original.

 

J'ai encore bien fait de poursuivre l'aventure car j'ai beaucoup aimé notamment le liant (petit texte) de chaque partie , qui comme l'ensemble de l'œuvre , finalement,  est écrit avec finesse et parfois mêlée d'un humour grinçant .

Les personnages sont extrêmement bien dessinés ...on se tient réellement à leur côté , on sent leur souffle au creux de nos oreilles .

L'auteur nous parle directement de ce qu'il écrit , il interpelle très souvent le lecteur , il place dans son roman des notes gorgées d'humour sur son travail d'écrivain en pleine page , et c'est probablement la grande force de ce livre . « Je me dois donc de vous faire réfléchir à la flexibilité du temps , à sa capacité à s'étirer ou à se recroqueviller tel un accordéon dans le dos des horloges. Je suis sûr que c'est un sentiment que vous avez vous-mêmes éprouvé fréquemment dans vos propres vies, selon le côté de la porte de la salle de bains où vous vous trouviez » (…) «  C'est de cet angle que je vais vous relater la scène, car je vous demanderai de ne pas imputer à ma maladresse narrative les divergences que vous relèverez certainement entre les faits et leur corrélation dans le temps ».

 

En conclusion , un roman original sur le pouvoir de l'écriture à travers le prisme du temps et sous une plume brillante ,notamment pour le travail sur ces personnages denses et aux contours dignes d'intérêt , et également pour le ton général du livre qui passe si facilement de la légèreté mêlé d'humour à des sentiments plus passionnés ou plus noirs.

 

 

carte-du-temps-4eme-couverture.jpg

 

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 22:54

sinceres-condoleances.jpg

 

 

 

CE livre est un véritable Ovni venant du grand froid.

Ovni par le sujet traité , celui d'une famille bien particulière qui se retrouve après le décès de l'un des "leurs" , mais aussi ovni par la puissance de son écriture qui a su  traduire avec une réelle aisance les sentiments mêlés du principal protagoniste entre  froideur toute Danoise et des moments plus oppressants ressentis par celui ci .

On oscille perpétuellement entre le tragique et le burlesque voire la cocasserie de certaines situations qui, sur le fond, semblaient terriblement noires .

Ce livre est entièrement abouti , très bien écrit et donne un champ très large aux dialogues ; peu de descriptions mais plutôt des discussions ou des réflexions à bâtons rompus dans cet univers familial complétement fou .

C'est cette folie , souvent à la limite d'une explosion incontrôlable , dont nous sommes témoins à travers le retour « à la maison » d'un des fils de cette famille après le décès paternel.

Des retrouvailles avec le reste de la fratrie et avec la mère de cette même famille , auxquelles nous assistons en spectateur médusé , entre rires , situations loufoques mais aussi retour sur un passé familial très lourd.

On entre dans l'univers de l'écrivain avec délectation malgré le sujet traité en partie dans ce livre pas toujours facile à appréhender mais heureusement la légèreté et la fluidité du style et de l'écriture font passer allègrement la dureté du propos ou des situations anciennes dans certains chapitres.

La folie au sein de cette famille prend sa pleine résonance dans ce village danois dont une grande partie des habitants semblent tout autant délirants. Parfois on se demande si on n'est pas dans un hôpital psychiatrique à ciel ouvert ...l'humour en plus .

C'est ce qui est très original dans ce roman c'est ce jonglage permanent entre des discussions complétement absurdes et des situations fortes en émotions . Un auteur qui a su donner une forte empreinte personnelle à son livre , qui est très original et une œuvre tragi-comique de très belle qualité.

 

Je félicite l'éditeur de ce roman pour ce très bon choix , j'ai hâte d'aller fouiner dans leur catalogue qui doit être de belle qualité ,et, je remercie très vivement la Librairie Dialogues de m'avoir permis de découvrir cet auteur .

 

AVT_Erling-Jepsen_4472.jpeg

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 16:07

Comme chacun le sait (du moins par ici ;-) ) , j'aime beaucoup lire , des romans, des essais, des bd, de la philosophie, des policiers, des tranches d'histoires ,des livres illustrés, des livres pratiques,ou encore feuilleter quelques livres de cuisine mais le livre que je regarde chaque jour en essayant de ne pas y manquer c'est celui de Catherine Rambert « Petite philosophie du matin » .

 

Le-Papillon.jpg


 

Je n'irai évidemment pas , chaque jour, écrire l'une de ces pensées positives sur mon blog , ce qui serait presque mal intentionné vis à vis de cette auteure qui a offert à chacun quelques instants positifs pour démarrer la journée .

 

Par contre aujourd'hui en ce jour du printemps nouveau , je voulais partager ici la pensée positive du jour car elle parle justement de la nouvelle saison qui débute!

 

cerisier.jpg


« Le printemps est la saison du recommencement: la nature renaît, les plantes se réveillent, les fleurs s'épanouissent lentement , les jours rallongent, tout semble muer, se renouveler, se vivifier. Profiter de cette péruide pour faire peau neuve et se remettre en cause. Prendre de bonnes résolutions pour replacer sa vie en harmonie avec « SA » nature . » .

 

book_cover_mod10_petite_philosophie_du_matin___365_pensees_.jpg

 

Catherine Rambert a écrit également d'autres ouvrages dans le même élan positif , je ne saurais que trop vous conseiller de vous les procurer .

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 19:33

 

Un grand merci à ce Printemps du cinéma car grâce à lui nous avons pu rire à gorges déployées comme on a coutume de le dire , et ceci grâce à deux très bons films français .

 

bandeau_dates_pdc_2011_web.jpg

 

C'est un retour gagnant de la très bonne comédie française ...et que cela fait du bien !!

Tout d'abord ce matin , nous avons découvert Le marquis , avec Franck Dubosc et Richard Berry , un duo irrésistible et un ensemble de très bons comédiens ...une réalisation tonique de Dominique Farrugia et des gags qui s'enchainent sans lourdeur , et si bien mis en scène!!

le_marquis-0.jpg

 

L'histoire est très bien trouvée et les seconds rôles tout aussi pertinents . La réalisation et le montage sont réellement efficaces et très travaillés . On a beaucoup ri grâce à une écriture pointilleuse et un scénario où chaque instant est très précis ; ce qui permet de beaucoup s'amuser et ceci jusqu'au bout ! De nombreux moments du film  sont réellement irrésistibles comme par exemple celui illustré ci dessous :

 

le-marquis-4-10384766svpua_1798.jpg

 

 

Un film à découvrir rapidement en salle et que je conseille vivement ….pourquoi attendre d'aller gouter à 1H30 de rires et de bonne humeur ….un véritable antidope à la grisaille actuelle ..et ceci pour 3,50€ seulement jusqu'à mardi soir !!

 

Après avoir pris notre dose de rire ce matin ...nous nous sommes dit : «  et pourquoi ne pas aller rechercher une nouvelle dose naturelle de rire cet après midi même ?? » ..oui rien ne nous en empêchait et au prix de la séance aujourd'hui , il fallait en profiter .

 

Nous avons suivi notre envie et nous avons souhaité découvrir le nouveau film de Dany BOON

 

RIEN-A-DECLARER.jpg

 

« Rien à déclarer » que pas mal de critiques Parisiens bien pensants avaient assez bousculé dans la presse mais qui avait un bon bouche à oreille ; nous souhaitions nous faire notre propre idée ….et ce fut un superbe moment ! Je ne comprends pas du tout cette animosité de la presse envers ce film ….qui est très réussi ….on s'amuse énormément ….la salle rit aux éclats et très très souvent ….on était tous dans le film ..c'était amusant d'entendre les réactions des spectateurs , plus qu'enthousiastes et qui réagissaient énormément au fil des remarques des protagonistes ou des événements ! Franchement c'était extra de partager ces rires avec une salle comblée de sourires et d'éclats de joie en commun , et du coup je suis réellement en colère et agacée par ces stupides critiques que je ne comprends absolument pas ….ils voulaient probablement se « payer » un Dany Boon au succès trop grand !! ?

 

Le film enchaîne les situations cocasses , il est très bien écrit , les acteurs sont sensationnels ;certains seconds rôles tirent également leur épingle du jeu

rien-a-declarer-53030-copie-1.jpg


;j'ai été agréablement surprise de ne trouver aucun temps mort , de découvrir d'autres gags (que ceux vus dans la bande annonce), une histoire qui se tient bien et surtout une réalisation soignée et un montage dynamique . Il est vrai que Dany Boon et Benoit Poelvoorde font beaucoup pour l'ambiance humoristique du film mais ils s'appuient sur des textes travaillés et efficaces et une brochette d'acteurs tous bien en place .

dany-Boon-rien-a-declarer-08.jpg

Un film que je conseille tout autant que Le marquis .

Que c'est bon de rire !!!Vite courez y !! Bien meilleurs que n'importe quel médicament et beaucoup beaucoup moins cher !!!

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 14:36

not-forgotten-jouerconcours.jpg

 

Simon baker , ici dans « Not forgotten » se place dans la peau d'un personnage plus complexe qu'il ne paraît dans les premiers temps , un être plus froid bien loin de l'image de notre très cher Mentalist ...on ne le regardera plus jamais de la même façon avec nos petits yeux attendris après le visionnage de ce film .

Une atmosphère lourde, un malaise constant , il faut avoir le cœur bien accroché ..quelques scènes sont peu supportables pour nous citadins et peu familiers de l'univers d'un Mexique traditionnel . Et il faut entrer dans cet univers bien particulier des pratiques occultes d'un certain Mexique; en tout cas une version, une vue très tranchée du Mexique avec toutes ses superstitions, ses croyances.

 

2009_not_forgotten_013.jpg

 

 

Le scénario manque toutefois de cohérence alors qu'il avait une touche d'originalité au départ. Et même si en effet on y trouve des rebondissements au fil du thriller tout cela reste un peu flou ; il manque quelque chose , un liant dans le déroulement des événements et peut-être un peu plus de moyens dans la production pour que l'on croit davantage à l'histoire.

L'idée de base est très intéressante et l'intrigue aurait pu être plus vraisemblable si la réalisation avait été plus maitrisée et si on avait donné plus de profondeur aux caractères de chacun des personnages plutôt qu'à vouloir amener de la complexité au traitement du scénario. On dirait parfois que le réalisateur travaille à vue, au fur et à mesure .

 

2009_not_forgotten_011.jpg

 

Sinon il est à noter que Simon Baker, malgré la faiblesse du scénario , y est très crédible ; une chose est certaine , c'est qu'il ne faut pas regarder ce film en français mais passer absolument à la VOSTF , car à ce moment là les qualités qui s'y trouvent sont plus palpables.

Simon Baker est l'atout majeur de ce film car il y campe un personnage où il peut démontrer les différentes facettes de son talent de comédien. Rien que pour cette raison , cela vaut la peine d'aller jeter un coup d'œil à ce film somme toute correct pour regarder le bon travail d'acteur de Simon Baker et aussi d'y retrouver avec plaisir (pour un petit rôle ) Claire Forlani que j'avais beaucoup aimé dans « Rencontre avec Joe Black » .

 

Je remercie infiniment Cinétrafic de m'avoir permis d'assouvir ma curiosité concernant ce film avec Simon Baker , ainsi que l'éditeur Zylo de distribuer ce film en France et de nous offrir Simon Baker dans nos lecteurs ;-))

Repost 0

Mes délices préférés :

En cours de dégustation:

cet-instant-la-douglas-kennedy-9782266227384-copie-1.gif

Toi.jpg

l apothicaire 171011 

Déjà dévorés et délicieux !

Ne surtout pas passer à côté !!:

 9782081249141.jpg

2845635567.08.LZZZZZZZ.jpg

    apokalypse.jpg

lieux histoire

Richard-Wiseman-chance-copie-1.jpg

  9782081283749.jpg

dieu est un pote à moi

duong.jpg

une-place-a-prendre.jpg

rosa candida

le-voisin.jpg

rouge-majeur.jpg

pdbc-cyril-massarotto-petite-fille-aimait-lum-L-FjuYph.jpg

Nono-Dessine-moi-la-philo-220x300.png

Bied-Charreton-Solange.jpg

presse_pompei_couv.jpg

la-confrerie-de-la-dague-noire--tome-1---l-amant-tenebreux-.jpg

il-faut-laisser-les-cactus-dans-le-placard.jpg

les prétendantsJ'arrête de lutter avec mon corpsles-souvenirs-foenkinos.jpg

 cendres_froides.jpg  plaisirsister.jpg

 

  Loisirs-livre-En-avant-route_galerie_principal.jpg

etats-unis-hotel-souvenirs-doux-amers-best-se-L-I6N3oB

le-secret-de-crickley-hall.jpg 

l'album de milo

 zoe shepard absolument débordée

000859112.jpg

sinceres condoleances

9782070132300FS

LeBonLarron

l'art de naviguer ok

 la peine du menuisier

taxi

Le-lievre-de-Vatanen 3

000577031  

 book cover mod10 petite philosophie du matin 365 pensees

Cest-une-chose-étrange-à-la-fin-que-le-monde-de-Jean-dOrm

la trahison de thomas spencer

Les-heures-souterraines

9782362310027

1100876-gf

les coeurs fêlés

Mes auteurs favoris


Denis Labayle
Valentin Musso
Henri Loevenbruck
Douglas Kennedy
Harlan Coben
Jonathan Tropper
Nikki Gemmell
 Alix de Saint André
 Alain-Fournier
Jay McInerney
Andrew Wilson
Becca Fitzpatrick
Anna Gavalda
Martin Winckler
Cristina Rodriguez
James Herbert
Jean-Christian Petitfils
Jamie Ford
Alain Corbin
David Foenkinos
André Maurois
Arnaldur Indridason
Annabel Dilke
Katherine Pancol
Guillaume Musso
Harlan Coben
Gayle Forman

Toutes mes lectures passées :


et "chroniquées" sur  ce blog !

51GPdvrB0pL. SL500

1201191 livre luxomania confidences vendeuse univers secret

le-roman-de-yocandra-465882-250-400

trouble

Claire Castillon Les Bulles m

BRAMLY pastel-e1309171829391

la route d'émeraude
une eau froide comme la pierre
9782753805705FS arton4630-2c6a5 cathedrales-du-vide-loevenbruck ce que j'ai vu les enfants de stallinesortilègeun endroit où se cacher
C’est-ici-que-l’on-se-quitte-186x300 comme elle vientCosmetique-de-l-ennemi-covers courbaturescouv33884189carte du temps

couv71764568 hush-hush le livre de la médidation et de la viecouv ecrire-200x300

les voleurs de cygnes

démonen route pour l'avenir fée du logis la tour noirekabbaliste de praguela langue du mensongeLa délicatesse

 surhumain

Oscar-Pill-revelation-des-medicus-couverture-eli-anderson

peter max

le-cercle-litteraire

LES-JUMELLES-DE-HIGHGATE

6a00d8341c734253ef0120a6e0dcca970b

 le troisième angele fou de l'autre9782100547685FS

 755866

ETC....