Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Cinéma ciné ma ci né ma tcha...

The Artist 2011 photos
20282580-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx
aff 8410367180108-copie-1
Anna-Karenine-affiche1.jpg
les miserables
affiche-Happiness-Therapy-Silver-Linings-Playbook-2012-1.jpg
1009614_fr_flight_1359390886577.jpg
le-hobbit-un-voyage-inattendu-photo-5093bfa4b5ac9.jpg
revolver-comme-des-freres-b-o-f.jpg
affiche-Des-Hommes-sans-loi.jpg
affiche-DE-LAUTRE-COTE-DU-PERIPH-.jpg
20288382-r 160 240-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx
82256-twilight-5-en-avant-premiere-au-grand-rex.jpg
0001863518_500.jpg
swarovski-skyfall_480.jpg
ACH003082477.1347051004.580x580.jpg
Dans-la-maison-affiche.jpg
TBLbanner2PPP-631x250.jpg
3333973175169
ce-que-le-jour-doit-a-la-nuit.jpg
expendables-2-unite-speciale.jpg
john-carter-film
7745378545_la-dame-en-noir.jpg
7744053376 albert-nobbs
young-adult-charlize-theron-affiche.jpg
ma premiere fois
anonymous-affiche-300x399
The Iron Lady poster 001
SUICIDES-AFFICHE_1000x1500.jpg

Recherche

Bonheurs de lire

livraddict.jpg
Bibliotheque
librairie dialogues logo
photointerieure

Archives

LA La la ....

8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 08:00

 

Ces derniers jours , j'ai eu la chance de voir deux films que l'on pourrait penser diamétralement opposés mais en réalité dont l'amour , le sens de la vie sont le centre .

D'un côté « Dream house » , le film américain dont la bande annonce évoque plutôt un film qui va nous faire frémir et de l'autre « Toutes nos envies », une adaptation (libre) du livre d'Emmanuel Carrère (D'autres vies que la mienne) par Philippe Lioret , le réalisateur de « Je vais bien , ne t'en fais pas ». Cette fois , via sa bande annonce, il nous promet plutôt un film de dénonciation sociale notamment sur le thème du surendettement.

 

 


 

L’élément qu'ils ont également en commun c'est d'avoir donc tous deux des bandes annonces qui n'évoquent qu'une partie du sujet traité. Pour le premier film c'est le côté frisson qui est déployé et pour le second l'accent est mis sur l'enquête alors que ces films sont bien plus que cela !

Au final donc , deux très bonnes surprises car deux films qui font la part belle à l'humain et dont les réalisateurs ont très judicieusement choisi les interprètes. Un grand coup de chapeau à Marie Gillain dans le rôle de Claire qui auprès de Vincent Lindon, toujours aussi juste , se révèle à un large public sous les traits d'un personnage difficile . Je suis très heureuse pour cette comédienne qui n'avait jusqu'alors aucun rôle à sa mesure, c'est chose faite enfin .

 


 

Dans Dream house, les trois acteurs principaux sont formidables , chacun est à sa place ; Daniel Craig y incarne avec une forte présence un père de famille heureux auprès des siens dont l'histoire va être complétement bouleversée . Une histoire qui va l'emmener vaciller entre la folie et le questionnement . Daniel Craig est accompagné par deux très belles et merveilleuses actrices Naomi Watts et Rachel Weisz qui amènent avec elles davantage de mystère, de fragilité mais aussi de lumière.

Je vous conseille vivement ces deux films qui chacun à leur façon parviennent à mettre au centre , les sentiments et l'humanité des personnages tout en permettant pour l'un de frémir et pour l'autre de lutter contre la maladie et les injustices auprès des protagonistes .

 

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 10:35

Cette fin année sera probablement bien  particulière pour moi .

C'est pour cette raison et pour faire plaisir à quelqu'un qui m'est complétement inconnue que j'ai décidé de me lancer dans ce swap .

Swap organisé  de main de maître par La p'tite chocolatine ....Merci tout d'abord à elle et à sa belle énergie ! Et merci aussi à Mya Rosa d'avoir parlé de ce swap via Facebook ;-) me donnant l'eau à la bouche !

Le colis est pratiquement complet ....je m'éclate réellement à le mettre en oeuvre et j'espère que le tout plaira à ma swapeuse !

swap-noel-3.jpg

Repost 0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 12:16

On parle souvent de ménage de printemps ...et bien pour ma part cela sera pour cet hiver !

En réalité le ménage j'ai commencé à l'entreprendre dans ma tête depuis cet été-pour toutes sortes de raisons personnelles- et également à l'aide de la lecture de livres, mais aussi parce qu'enfin je m'écoute un peu même si ma voix est encore faible;-) .

Le désencombrement de la tête, du cœur, de l'âme et en parallèle de mon intérieur allait donc commencer !

 

Tout d'abord avoir dans la tête une phrase de Catherine Rambert :

« Eviter de vivre sous le joug des objets . S'obliger à se délester des souvenirs ou des bibelots encombrants , y compris ceux que l'on garde pour des raisons sentimentales.Et constater que l'on se sent plus léger et plus libres ».

book cover mod10 petite philosophie du matin 365 pensees

Ceci me concerne mais là n'est pas le seul souci , car comme beaucoup de grands lecteurs , je suis envahie par les livres ...les livres lus et ceux qui ne le sont pas encore ….les grands romans et tous mes livres d'histoire (j'ai fait des études dans ce sens) qui me tiennent à cœur ...les livres d'activités et ceux pour rêver ….sans parler de tous ceux que j'ai fait dédicacer...........je suis cernée !!

Pour les livres, j'ai différentes solutions : Lire les livres non lus puis les faire voyager vers les personnes que cela intéressent ..j'ai déjà trouvé une amatrice LOL ! Par contre pour d'autres ils vont rester longtemps près de moi encore car j'ai de grands projets pour eux .

 

Pour tout le reste de cet espace si rogné par les objets, articles de toutes sortes …..il me faut aller chercher l'essentiel ….. je vais m'appuyer sur :

 

1.Ma Volonté , mais pas seulement car elle n'est pas suffisante …..cela pourrait fonctionner avec uniquement la volonté mais cela serait plus fatiguant au long cours pour moi qui ai été déjà pas mal usée par d'autres soucis. J'ai toujours utilisée mes seules ressources et au final ….elles s'épuisent ...plus de réserve ...donc...

 

2 . Des astuces que l'on découvre au fil du temps , par exemple en ce qui me concerne je viens d'investir dans une imprimante scanner (je précise que la mienne venait de me lâcher LOL sinon c'est contre productif!!) afin de scanner et de conserver dans mon ordi un paquet impressionnant de documents , photos, cours de fac. Grâce à ce nouvel élément je vais pouvoir me débarrasser d'album photos, de cartons de cours, de feuilles volantes , et donc de dossiers complets . Cela va me prendre un peu d'énergie et de temps mais comme le dit mon.....

 

3ème. point fort dans cette grande action de désencombrement : Dominique Loreau dans son livre « L'art de l'essentiel » que m'a offert une amie précieuse : « Pas de temps , dites-vous ? Mais vous avez bien le temps de dépoussiérer, arranger, réarranger, déplacer, aller faire du lèche vitrines ou les soldes ! Dépensez votre temps à purger vos placards , tiroirs ..au lieu de déplacer toutes ces choses inutiles dans un autre endroit puis d'aller une fois de plus trainer dans les centres commerciaux. » Ce 3ème point fort pour moi , est une vraie bible en matière de désencombrement dont je vais vous livrer quelques passages ci dessous afin que cela puisse peut être aider d'autres personnes qui voudraient « alléger » également leur vie;-).

L-art-de-l-essentiel-Jeter-l-inutile-et-le-superflu-pour-fa.jpg

Dominique Loreau s'adresse aux mangeurs de livres comme certains d'entre nous, et qui les conservent : « Ne gardez que « vos âmes soeur ».N'accordez pas à chacun des auteurs lus plus d'importance qu'à une rencontre de passage. ».

« Commencez à vous désencombrer de choses qui vous sont extérieures, de biens matériels qui n'ont pas ou peu de signification émotive pour vous. Par la suite, vous pourrez travailler sur des choses moins matérielles , comme des souvenirs, des photos, des objets qui ont pour vous une plus grande valeur affective ». Elle donne aussi l'astuce du tiroir fourre-tout mais aussi comment régler le problème des objets avec lesquels on hésite encore, etc etc .

L'auteur donne de nombreuses techniques de rangement , de tri que je vous incite à découvrir dans son livre sorti en poche chez J'ai lu. Cela me prendrait un livre complet d'énoncer ici tous les bons principes, conseils , et l'énorme préparation au désencombrement que nous propose l'auteur. Il me faudrait citer presque un paragraphe complet de chaque page. Son livre l'art de l'essentiel comme une incitation à aller à l'essentiel est une vraie réussite , un livre de chevet ou à conserver à porter de main (celui là ne le jetait pas ...pour le moment;-) ) , car il faut s'y replonger comme dans un livre de bord qui nous guide vers le bon chemin .

 

Après un travail de tri hier , j'ai fait ce qu'elle préconisait , après en avoir eu l'envie personnelle, alors que finalement j'avais oublié qu'elle l'avait écrit : « Puis allumez des bougies, mettez des fleurs, invitez vos anges gardiens, et guides spirituels remplissant d'amour et de lumière. Que cette séance de désencombrement vous laisse une sensation de paix, de propreté et de bien -être inoubliable. »..    Cela sera aussi ma conclusion !

 

 

Repost 0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 23:41

J-arrete-de-lutter-avec-mon-corps.jpg

 

 

 

Ce livre que j'ai reçu via Masse Critique Babelio est tombé assez bien dans ma vie. J'ai été assez longue avant de déposer ma chronique sur celui ci car je l'ai lu avec une grande attention et avec un crayon mine dans les mains afin de souligner les paragraphes que je lirai à nouveau (le livre est noirci de mes annotations;-) ! En effet le grand point fort de cet ouvrage c'est qu'après une étude sérieuse mise en forme par Jean -Christophe Seznec, va donner des clefs et des exercices pratiques afin d'aider véritablement les lecteurs.

Ce livre écrit par un professionnel de la santé, psychiatre et médecin du sport de son état , a été écrit avec un grand soin. Il est très complet et peut se lire du début à la fin ou selon les chapitres qui nous intéressent le plus .

Un travail très fouillé a été fait en ce qui concerne les explications sur l'état psychologique et physique de l'être humain en général ainsi ce livre s'adresse aussi bien aux adolescents, qu'aux adultes femmes ou hommes de tous âges . Les personnes concernées par ce livre sont toutes celles qui ont envie de reprendre leur vie en main afin que celle ci n'ait plus de répercussions physiques sur leur propre corps. Ce livre va mettre l'accent sur de nombreux troubles ; troubles alimentaires , compulsifs, obsessionnels.

Je conseille notamment très très vivement ce livre à tous les accrocs aux régimes de toutes sortes , je pense que grâce à cet ouvrage , toutes ces personnes font enfin en finir avec les régimes YO YO et pouvoir enfin prendre soin d'eux comme il se doit .


Dans la première partie du livre, l'auteur fait un état des lieux plus général , tout en mettant aussi le doigt sur la réalité des faits et nous pose aussi les deux pieds sur terre grâce à des réflexions perspicaces :

« On aura beau subir toutes les tortures modernes (régimes, chirurgie esthétique, etc.), la transformation en Carla Bruni sera toujours impossible. Par ailleurs, les mannequins actuels sont des adolescentes de 16 ans qui ont été sélectionnées pour leur physique. Des extraterrestres en fait! Vous avez quel âge ? » (...)

« D'ailleurs ,nous pouvons nous rendre compte de la relativité des critères de beauté avec la mode. Combien de vetements , accessoires ou morceaux de musique avons nous trouvés laids au cours d'une décennie, avant de les trouver à notre goût quelques années plus tard ? »

Lles parties suivantes de l'ouvrage (édité par PUF sous la collection «les  Psychoguides ») vont nous aiguiller sur le chemin afin de connaître notre corps : l'image que nous en avons mais aussi son fonctionnement , ses rythmes etc...

Tout ceci afin de nous permettre à l'aide de ces théories, de trouver notre propre voie vers le bonheur , grâce à notre intériorité mais aussi grâce à des choix qui nous seront personnels.

« Ce qui donne la saveur à un événement de vie n'est pas tant sa réalité que le regard que nous portons dessus. »

L'auteur ne nous laisse pas désoeuvrer sur de simples faits théoriques mais utilise une grande dernière partie de son ouvrage pour nous donner des clefs pratiques et des exercices afin de véritablement nous aider de façon très personnalisé . « Pourquoi dépendre d'un autre pour prendre soin de soi ? ». Et ceci sous forme de tableaux ou de questionnaires à compléter.

J'ai l'habitude de lire des ouvrages parlant de psychologie ou de développement personnel et c'est la toute première fois que je trouve un ouvrage de qualité universitaire qui au final parvient à apporter une aide vraiment précieuse à ses lecteurs , tangible et immédiatement mise en œuvre !

« S'affirmer, c'est tout simplement être adulte, et se respecter,et exprimer sans peur, fermement et tranquillement son point de vue, en défendant ses droits tou en respectant ceux des autres : « voilà ce que je veux, ce que je sais,ce que je ressens ».

Repost 0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 14:28

les prétendants

 

 

 

 

C'est avec Rome dans les yeux et le cœur que j'ouvrais avec enthousiasme cet ouvrage . En effet l'auteur de ce livre se sert ici de Rome comme matière littéraire , et Marco Lodoli attisait donc vivement ma curiosité .

Tout d'abord je dirais que dès la première histoire , « La nuit » , on ressent très profondément l'âme du poète qui se cache derrière cet écrivain, mais aussi une forme de folie tout autant sur la forme de l'histoire que sur la forme narrative . On a souvent l'impression d'être dans un rêve ubuesque, dans un conte énoncé par un amateur d'opium et dont les vapeurs le feraient partir dans un délire qu'il partagerait avec les lecteurs. On a aussi parfois le sentiment que Marco Lodoli écrit son livre comme on peindrait une toile , il l'a décrit et utilise très souvent les couleurs dans une grande partie de ses propos. Esprits terre à terre s’abstenir donc !

 

« Tandis que le chant de Serena roulait et s'enroulait dans l'air , Costantino plongeait fasciné dans une vaste rose blanche, et peu après ce n'était plus une rose, mais le néant.. L'oeil se perdait telle une abeille entre les pétales déjà trop épanouis, dans des volutes de voiles immaculées, et la voix inexorablement l'entrainait par le fond, au delà les souvenirs de draps séchant au vent sur les terrasses, en un monde qui n'était que le silence, en un point où les actes et les pensées n'étaient pas encore déterminés, mais cristallisés par l'intensité du désir. »

 

L'auteur nous parle ici avec la puissance de son imagination , il la met en forme comme dans un rêve éveillé. Ses personnages , l'histoire qu'il construit , les pérégrinations de ces êtres si particuliers sont à chaque avancée une découverte très originale lignes après lignes.

Le premier passage (nouvelle) , celui de La nuit ne m'a complétement touché même si il me reste bien en mémoire tant la totalité de son propos est unique et très imagé. Cependant la deuxième histoire m'a dès les premiers mots davantage  enthousiasmée.

La poésie y est totale , vibrante , puissante, même si le propos se déroule dans un univers qui pourrait sembler sombre et peu reluisant . Marco Lodoli parvient à donner de la poésie à l'univers d'un taxi clandestin et à la violence ordinaire de façon tellement étonnante . Son texte n'est pas un texte simple que l'on peut lire entouré de mouvements incessants autour de soi.En ce qui me concerne je le conseille les jours de calme et de quiétude car dans le cas contraire vous risqueriez de passer à côté d'un texte qui demande une attention finalement très soutenue.

C'est un livre qui fera le bonheur de lecteurs déjà très aguerris en matière de littérature. Un livre qui fait la part belle à  l'imaginaire , de poésie mais qui peut désarçonné par sa grande originalité d'écriture. Les lecteurs ne doivent pas y chercher de nouvelles histoires mais plutôt un état d'esprit qu'il faut pouvoir apprécier car pointu et en marge, souvent très proches d’hallucinations qui peuvent surprendre.

 

Merci à lalibrairie dialogues logo pour cette découverte poétique très originale .

 

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 16:30

 les-souvenirs-foenkinos

               Nulle doute ici que David Foenkinos a mis une grande part de lui même dans ce livre et pas seulement de sa plume. En fait je pense qu'il y a une grande part de ses souvenirs et de ses sentiments, de ses réflexions, de ses errances parfois , et probablement de ses illusions passées ou présentes. On retrouve toujours l'ironie , l'humour de l'auteur mais aussi un genre de vague à l'âme « J'avais envie de trainer ; j'avais envie de me libérer d'un poids qui subitement m'étouffait ; j'avais envie de boire. J'ai marché un peu, avant de repérer au loin une enseigne clignotant. La version alcoolique du phare. Le néon n'attirait pas les bateaux mais les dérives. » , une pointe non pas d'amertume mais de désillusion ...acceptée, de leçons de vie bien enregistrées « Quelle idiotie d'attendre en permanence l'affection de ses parents : il suffisait qu'ils vous jettent un petit os pour qu'on le ronge joyeusement en remuant la queue ».

On rit aussi ou sourit souvent, lors du passage au commissariat par exemple :« Votre mère est majeure? a-t-il demandé à mon père , et je n'ai pas bien compris s'il se foutait de notre gueule ou si la bureaucratie l'avait mentalement atomisé. »  , je vous laisse le plaisir de la suite du dialogue de fous qui va suivre;-) …. ou lorsque David Foenkinos à travers le personnage principal réfléchit ou s'indigne tout haut sur des faits plus ou moins anodins. « Je n'aime pas les pavillons. Je les trouve sinistre. J'aime les maisons de campagne ou les appartements ; j'aime qu'on choisisse son camp. (...)je pourrais (…) devenir un pamphlétaire du pavillon, inventer des théories sur les catégories socioprofessionnelles qui investissent ces lotissements bien rangés, je ne sais pas, m'exciter, humilier, mépriser. Alors que je m'en fous, des pavillons. »

J'ai aimé tout particulièrement la seconde partie du roman le second souffle qui débute pour moi après la visite aux élèves de CE2 ; certains éléments de la première partie du livre m'ont intéressés mais ne m'ont pas séduites comme ce fut le cas lorsqu'un nouveau personnage paraît au moment opportun dans la trame de l'histoire. Cette nouvelle personne va apporter un nouvel éclairage sur le narrateur , et à partir de là j'ai lu d'un trait le livre car David Foenkinos y est à 100% présent , l'investissement y est entier.

Je trouve que l'image de la femme vu à travers ses yeux n'est pas toujours la plus douce , parfois même très moqueuse voire critique mais toujours avec ce sens de la dérision , voire une légèreté dans l'écriture qui permet de faire passer les petites remarques sur la gente féminine qu'il aime probablement mais qui l'agace ...souvent;-)) : « Je trouve fatiguantes les femmes qui nous demandent si nous avons remarqué tel ou tel changement physique. Elles sont des tyrans de leur apparence, et nous des esclaves de la constatation. (…) J'avais déjà remarqué cette obsession narcissique qui semblait obligatoirement liée à la naissance d'un sentiment. »

Ne livre-t-il pas ici sa difficulté à les comprendre vraiment ou à en avoir une vision trop romanesque ; une volonté de l'absolu romantisme dans une relation privée avec une femme. Une recherche permanente de l'apparence et des « beaux moments à deux » qui ne peuvent être que passionnels ou passionnants ; la scène sur le quai de la gare en est une belle illustration « çà me dégoutait de voir çà. J'avais l'impression d'être dans un restaurant un soir de la Saint Valentin, entourés de tous ces couples qui dégustent le même menu. C'était mon quai de gare et c'était notre baiser » . Un petit enfant amoureux qui rêve son jeune amour au lieu de le vivre ? Un homme qui n'a pas quitté sa part d'adolescence mais c'est ce qu'il fait tout le charme et la finesse de cet ouvrage !

 

 

 

p.s : "C'est VAn Gogh qui en parle le mieux" car les souvenirs de personnages célèbres ou de ses personnages de roman sont insérés dans le roman par chapitre et "un souvenir de Van Gogh m'a particulièrement marqué ;-)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Deux phrases qui résonnent en moi dans ce roman :

« Souvent dans les affres de ma solitude d'adolescent, j'avais rêvé d'une autre famille où je me sentirais aimé et respecté, et voilà que je découvrais en cet homme toutes les conditions d'une tendresse adoptive »

« Penser la vie comme une matière à créer du présent »

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 08:00

 Musso.jpg

J'étais très intriguée par le thème du livre car en plus d'être pleinement revendiqué comme un thriller , ce qu'il est, c'est aussi une trame historique celle de l'occupation des Allemands pendant la seconde guerre mondiale et de la possible mise en place de maison de naissances un peu particulières.

Et c'est justement cette angle , ce point de vue qui fait la force de ce policier mais pas seulement .

L'auteur parvient à donner un très bon rythme à son histoire, car il a choisi de nous mettre réellement dans les chaussures d'Aurélien, le personnage principal , qui après le décès de son grand père va devoir se plonger dans les souvenirs de sa famille à travers l'histoire avec un grand H.

En parallèle de ce retour sur le passé familial et historique qui est la trame du roman, une histoire de cambriolages qui sévissent en Haute Marne et qui permettent d'intégrer des énigmes supplémentaires.

Tous ces événement sont ils mêlés et pourquoi ? Cela va être le travail précis de valentin Musso qui va permettre de faire le lien entre toutes ces vies et époques bien distinctes.

Un bon travail de fond sur le plan historique , et une forme de thriller intéressante tout en ayant un style écrit travaillé, et parfois quelques réflexions très philosophiques. Des personnages complexes et dont les contours se précisent peu à peu ; avec un vrai travail sur son personnage central : Aurélien Cochet.

 

J'ai aussi relevé quelques phrases qui m'ont interpellée tout autant que le fond du livre.

 

« Nous passâmes trois jours en Italie, trois jours durant lesquels je tentais à chaque instant de me persuader que j'étais heureux et, en hédoniste forcé, qu'il me fallait à tout prix jouir de l'instant présent. »

« Les secrets ont leur rhétorique fallacieuse. Un secret n'est pas un mensonge par omission-conception trop facile et rassurante. Il est un négatif photographique, une réalité en creux ayant sa propre existence et qui le jour où elle est mise à jour peut tout dévaster, là où , révélée à temps, elle aurait sans doute blessé, mais de ces blessures on guérit. Sa force destructrice réside dans la dissimulation , plus que dans le contenu dissimulé. »

« Je crois plutôt que notre caractère tend à infléchir les événements , même ceux qui nous sont les plus extérieurs en apparence. (Ma sœur) était trop perméable aux choses qui l'entouraient . De notre petite fratrie, elle était celle qui semblait devoir supporter tous les malheurs, comme si elle avait été désignée à la suite d'un improbable tirage au sort. Sa sensibilité, son acuité vis à vis du monde aimantaient à elle les épreuves et la violence . Moi , mon indifférence m'avait toujours protégé. »

« Ce tableau auquel le texte de Proust faisait résonance prenait désormais sens pour moi. Au-delà même des souvenirs de cet été qu'il ravivait soudain , j'avais l'impression d'être enfin perméable à la leçon de vie qu'il nous inculquait : l'art n'est pas artifice ou mensonge, mais il est la vie même , il nous fait accéder à notre Moi le plus profond qui, sans lui , nous resterait inconnu »

 

Je conseille ce livre aux amateurs de bons thrillers mais aussi à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur la grande Histoire même si ces années furent des années sombres .

librairie dialogues logo

Je remercie 

 

pour ce partenariat ;-)

Repost 0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 15:57

Pour une reprise tout en douceur , une petite parenthèse (entre mes chroniques ciné ou lectures) pour parler d'une émission de télévision ; une petite parenthèse avant de voir ici déferler à nouveau mes chroniques;-)


Cette émission c'est Hello Goodbye sur france 2 , qui est diffusée le samedi après midi (14H40) mais que je regarde pour ma part toujours en Replay.

Cette émission, en plus d'être originale et tellement rafraichissante , fait beaucoup de bien en très peu de temps !

Cette émission est animée par Pierre Méhu Didier , mais là n'est pas l'essentiel car le présentateur n'y est pas la vedette même si ses questions intelligentes, tout en finesse et en joie donnent le ton de l'émission .

On se trouve donc dans un aéroport , aux arrivées.

Ce sont des gens , des vraies personnes avec des vraies vies qui sont filmées ici sous un œil bienveillant , qui partagent pendant quelques minutes avec nous, leur histoire de rencontre, d'amitié , d'amour , et parfois leur bataille de vie mais jamais avec une curiosité mal placée ou une intimité trop grande !

L'animateur s'approche de ceux ou celles qui attendent une personne qui leur est chère dans cet aéroport , et la discussion commence . Toutes ces histoires sont si riches d'enseignement , la force de l'amour, les lignes du destin mais aussi les embuches que parfois on peut trouver sur son chemin .

C'est vraiment intéressant d'écouter ces gens , qui sont comme vous et moi , qui sont des vraies personnes , avec de vraies vies et de vraies histoires. Je trouve qu'au delà de la seule écoute, ces histoires amènent souvent à réfléchir sur sa propre vie mais aussi apporte une vraie tolérance, une vraie ouverture aux autres, mais aussi à l'étranger qui se trouve derrière cette porte d'aéroport. Cette émission incite à laisser tomber ses peurs pour écarquiller ses yeux devant ce vaste monde constitué aussi d'hommes et de femmes parfois ordinaires mais combien humains dans le sens noble du terme !

Merci à cette émission, une dose d'ondes positives à prendre sans modération !

 

 

 


 

Repost 0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 19:51

Oui je vais revenir très vite vous parler de mes dernières lectures ....

Ces derniers temps  mes petits doigts sur le clavier ont été complétement empêchés par de petits soucis personnels..ma tête était pleine mais ma bouche et mes phalanges sèches ....impossible dans ces conditions d'écrire des impressions cohérentes sur des livres ou des événements culturels ...et pourtant ils m'entourent toujours ;-)

A bientôt, très bientôt .....vanarsky_07.jpg

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 17:33

sister

Tout m'interpellait dans ce livre ; son titre , sa couverture, le résumé se trouvant sur la 4ème de couverture et aussi l'histoire de l'auteure (une ancienne critique de littéraire, devenue scénariste pour la BBC).

Ce résumé , au dos du livre, d'ailleurs qui en dit peut -être beaucoup pour une issue qui n'apparait que vers la page 60/70 . Donc c'est à vous de voir si vous souhaitez en savoir plus avant même d'avoir démarrer le livre (je vous le déconseille toutefois;-) !En ce qui me concerne j'ai été surprise de ce parti pris de cette 4ème de couverture qui lève trop rapidement le voile sur l'histoire...toutefois dès les premières lignes lues j'ai compris que le suspense n'allait pas résider dans ce qui était arrivé à Tess mais qu'il serait plutôt accès sur la recherche des circonstances et des protagonistes liés à sa disparition.

J'ai été très rapidement touchée par les liens qui unissaient ces deux sœurs , Tess et Beatrice ,de par leur histoire commune , par les douleurs familiales qu'elles avaient du affronter et malgré le parcours très différent qu'elle avait choisie chacune de leur côté et de la distance kilométrique qui les séparait. « Je ne peux remonter le cours des semaines et des jours jusqu'à regagner une chambre où un diner chaud m'attendrait et où je serais pardonnée. Il n'y a pas de recommencement possible . Pas de seconde chance. »

J'ai beaucoup aimé la direction que ce thriller prend , celui d'un livre policier qui penche vers une étude psychologique des victimes comme celle des coupables, mais aussi une analyse toute personnelle de la narratrice (Béatrice) ce qui donne une plus grande humanité aux protagonistes de l'histoire et notamment à celle qui raconte cette histoire et à celle à qui elle prête sa voix, sa sœur Tess !« Le problème était que cette prise de conscience ne m'a pas aidée à réparer les dégâts. Quelque chose en moi avait été cassé , et j'avais beau savoir à présent que cela était parti d'une bonne intention, le résultat était là. C'est comme un bibelot : il n'est pas nécessaire de le jeter délibèrément par terre pour le briser, il suffit de le heurter par mégarde en faisant la poussière ».

J'ai retenu également une prêche pleine de bon sens , tirée du livre :

« Un adolescent rebelle peut ne pas aimer sa mère autant qu'elle l'aime ; un père violent ne rend pas à son jeune enfant l'amour innocent que celui-ci lui porte. Mais la douleur du deuil représente le summum de l'amour non partagé .quelles que soient la force et la longévité de notre amour pour une personne qui vient de mourir, celle ci ne peut nous le retourner . Du moins est ce le sentiment que nous avons... »

Tout au long du livre , c'est cette envie de réciprocité dans l'amour sororal que Béatrice va essayer de retrouver en se faisant la porte parole de sa sœur, en intégrant les lieux et les pensées de cette personne chère à son cœur !  « J'étais profondément émue et je me sentais encore plus proche de toi. Tu me connaissais bien mieux que je ne l'avais cru , et ça ne t'avait pas empêchée de m'aimer »

Au final j'ai trouvé ce livre intéressant pour le parti pris choisi , l'axe psychologique notamment ; le livre n'est pas « d'un suspense terrifiant » comme annoncé par l'éditeur , mais celui ci par l'intermédiaire d'une enquête fouillée et personnelle, est toutefois bien présent .

Je trouve ce livre tout spécialement destiné aux lectrices amatrices de thriller mais aussi pourquoi pas ayant une ou plusieurs sœurs. Je conseillerai donc cette histoire, assez bien écrite même si on sent bien la marque d'une scénariste plus que d'un grand écrivain , on sent l'empreinte télévisuelle avec des découpages parfois hasardeux . Ce livre pourrait d'ailleurs être très efficacement et judicieusement adapté sur petit ou grand écran.

 

 

Merci à La librairie Dialogues pour cette découverte !

Repost 0

Mes délices préférés :

En cours de dégustation:

cet-instant-la-douglas-kennedy-9782266227384-copie-1.gif

Toi.jpg

l apothicaire 171011 

Déjà dévorés et délicieux !

Ne surtout pas passer à côté !!:

 9782081249141.jpg

2845635567.08.LZZZZZZZ.jpg

    apokalypse.jpg

lieux histoire

Richard-Wiseman-chance-copie-1.jpg

  9782081283749.jpg

dieu est un pote à moi

duong.jpg

une-place-a-prendre.jpg

rosa candida

le-voisin.jpg

rouge-majeur.jpg

pdbc-cyril-massarotto-petite-fille-aimait-lum-L-FjuYph.jpg

Nono-Dessine-moi-la-philo-220x300.png

Bied-Charreton-Solange.jpg

presse_pompei_couv.jpg

la-confrerie-de-la-dague-noire--tome-1---l-amant-tenebreux-.jpg

il-faut-laisser-les-cactus-dans-le-placard.jpg

les prétendantsJ'arrête de lutter avec mon corpsles-souvenirs-foenkinos.jpg

 cendres_froides.jpg  plaisirsister.jpg

 

  Loisirs-livre-En-avant-route_galerie_principal.jpg

etats-unis-hotel-souvenirs-doux-amers-best-se-L-I6N3oB

le-secret-de-crickley-hall.jpg 

l'album de milo

 zoe shepard absolument débordée

000859112.jpg

sinceres condoleances

9782070132300FS

LeBonLarron

l'art de naviguer ok

 la peine du menuisier

taxi

Le-lievre-de-Vatanen 3

000577031  

 book cover mod10 petite philosophie du matin 365 pensees

Cest-une-chose-étrange-à-la-fin-que-le-monde-de-Jean-dOrm

la trahison de thomas spencer

Les-heures-souterraines

9782362310027

1100876-gf

les coeurs fêlés

Mes auteurs favoris


Denis Labayle
Valentin Musso
Henri Loevenbruck
Douglas Kennedy
Harlan Coben
Jonathan Tropper
Nikki Gemmell
 Alix de Saint André
 Alain-Fournier
Jay McInerney
Andrew Wilson
Becca Fitzpatrick
Anna Gavalda
Martin Winckler
Cristina Rodriguez
James Herbert
Jean-Christian Petitfils
Jamie Ford
Alain Corbin
David Foenkinos
André Maurois
Arnaldur Indridason
Annabel Dilke
Katherine Pancol
Guillaume Musso
Harlan Coben
Gayle Forman

Toutes mes lectures passées :


et "chroniquées" sur  ce blog !

51GPdvrB0pL. SL500

1201191 livre luxomania confidences vendeuse univers secret

le-roman-de-yocandra-465882-250-400

trouble

Claire Castillon Les Bulles m

BRAMLY pastel-e1309171829391

la route d'émeraude
une eau froide comme la pierre
9782753805705FS arton4630-2c6a5 cathedrales-du-vide-loevenbruck ce que j'ai vu les enfants de stallinesortilègeun endroit où se cacher
C’est-ici-que-l’on-se-quitte-186x300 comme elle vientCosmetique-de-l-ennemi-covers courbaturescouv33884189carte du temps

couv71764568 hush-hush le livre de la médidation et de la viecouv ecrire-200x300

les voleurs de cygnes

démonen route pour l'avenir fée du logis la tour noirekabbaliste de praguela langue du mensongeLa délicatesse

 surhumain

Oscar-Pill-revelation-des-medicus-couverture-eli-anderson

peter max

le-cercle-litteraire

LES-JUMELLES-DE-HIGHGATE

6a00d8341c734253ef0120a6e0dcca970b

 le troisième angele fou de l'autre9782100547685FS

 755866

ETC....